logo
CROI Bourgogne Franche Cômte
photos d'infirmiers dans le header
Avenir infirmier Chalon-sur-Saône

Le conseil régional de l’Ordre a finalisé son tour de la région après Besançon et Dijon pour présenter sa contribution au débat public dans l’optique des élections législatives des 12 et 19 juin prochains. Cette dernière étape à Chalon-sur-Saône n’a pas manqué d’attirer une nouvelle fois de nombreux Députés et candidat(e)s à l’Assemblée nationale.

Quatre axes ont été déterminés par l’ONI pour l’avenir de la profession : le premier pour renforcer l’offre de soins et replacer le patient au cœur du système de santé. En valorisant le premier recours infirmier pour garantir l’accès aux soins pour tous ; par l’intermédiaire des infirmier(e)s qui sont présent(e)s sur tout le territoire et qui permettraient de palier aux déserts médicaux si une plus grande autonomie leur était conférée. Par leur accompagnement tout au long de la vie des patient(e)s en tant qu’acteur majeur du parcours de soins mais aussi par cette proximité et cette reconnaissance des usagers envers la profession.

Une reconnaissance qui fait défaut par rapport à des compétences qui devraient être élargies et qui font l’objet du deuxième axe présenté par l’Ordre. En effet, l’ONI attend une proposition de loi pour redéfinir les contours de la profession notamment pour acter juridiquement la réalité du terrain et reconnaître le rôle majeur des infirmier(e)s dans la prévention, la prescription et la consultation. Toujours en soulignant l’importance de la coopération et du partage avec les autres professions de santé et ce dans l’intérêt du patient. Les IDE attendent aussi une valorisation de leur filière de formation, dans les soins généraux comme dans les enseignements de spécialité, au travers de son universitarisation et la création d’un cursus complet LMD.

L’Ordre aspire aussi à voir ses pairs prendre une place majeure dans la démocratie sanitaire, par son intermédiaire, et par une meilleure représentation dans les instances. L’ONI insiste sur l’importance du numérique, de l’innovation et d’adopter des pratiques durables. Il souligne ici les opportunités présentes pour un allégement des tâches administratives pesant sur les soignant(e)s au détriment de la prise en charge des patients.

Les réactions n’ont pas manqué dans la foulée de la présentation relevant une nouvelle fois « l’importance de la formation infirmière », « la coopération entre les professions de santé et pas une substitution » voire un glissement de compétences qui créé de « l’insécurité juridique ». Tout en estimant que certaines pratiques sont « déjà en place mais simplement pas reconnues ». L’importance de « la concertation » et de « l’appui du terrain pour faire remonter ces problématiques » ont été soulignés pour participer ensemble au « travail collectif » nécessaire à mener pour une « réforme systémique » du système de soins et palier à des « problèmes d’organisation mais aussi de fonctionnement ». Unanimité également sur la recherche de « simplification des tâches administratives » pour « que les soignants puissent enfin soigner ».

De nombreux exemples de modèles existant, en ville comme à l’Hôpital, ont été présentés illustrant la volonté de contourner l’éloignement géographique notamment par l’installation de maison de santé pluriprofessionnelles (MSP), de CPTS (Communautés Professionnelles Territoriale de Santé) ou bien encore par la création de ratio IDE/patient.

L’ensemble des candidat(e)s et élu(e)s présent(e)s ont témoigné de la « charge mentale » et la « pénibilité » qui doivent être prises en compte dans le cadre du bien-être de la profession.

En conclusion, M. CHAMBOREDON a tenu à saluer la présence de chacun pour évoquer l’avenir de la profession et souligner que l’ONI était un Ordre encore jeune qui oeuvrait pour la santé publique et qu’il espérait que ces évènements et les réponses positives entrevues servent à bâtir un avenir plus serein pour les infirmier(e)s.

 

Table Ronde « Avenir infirmier », CHALON-SUR-SAÔNE, lundi 30 mai 2022 :

Participant(e)s par circonscription (par ordre alphabétique) :

1ère circonscription de Saône-et-Loire :

-       M. Manuel LAUNOY, Le Mouvement Rural

-       M. Patrick MONIN, NUPES

 

2ème circonscription de Saône-et-Loire :

-       Mme Laurence GAUTHIER, MoDem-Ensemble

 

3ème circonscription de Saône-et-Loire :  

-       M. Rémy REBEYROTTE, La République En Marche

-       Mme France ROBERT, Debout la France

 

4ème circonscription de Saône-et-Loire :  

-       Mme Elisabeth ROBLOT, Horizons-Ensemble

-       M. Jean-Philippe RAFFA, Reconquête

 

5ème circonscription de Saône-et-Loire :

-       M. Gilles PLATRET, Les Républicains

-       M. Louis MARGUERITTE, La République En Marche - Ensemble

 

3ème circonscription de Côte d’Or :

-       Mme Valérie GRANDET, Les Républicains

 

Avec les aimables participations de Mme Frédérique MOLAY représentant Mme Marie MERCIER, Sénatrice de Saône-et-Loire, M. Bruno LEGOURD, Conseiller Municipal de CHALON-SUR-SAÔNE en charge des affaires sanitaires et sociales, Mme Valérie GRANDET, candidate 3ème circonscription de Côte d’Or pour le parti Les Républicains.

 

Cliquez ici pour télécharger l'article

Contact

Président

M. Hervé GENELOT-CHELEBOURG
bourgognefranchecomte@ordre-infirmiers.fr

Coordonnées

Conseil Régional de l’Ordre des Infirmiers de Bourgogne Franche-Comté

5, impasse de l'école
21200 BEAUNE

Nous vous rappelons que les locaux de l'Ordre sont actuellement fermés au public hors convocation.

 

 

Permanences

Tél. 03 45 77 81 30

Du lundi au jeudi de 10:00-12:00 et 14:00-16:00

Vendredi 10:00-12:00

Afin de pouvoir disposer d'une réponse plus rapide, nous vous encourageons à nous envoyer un courriel. 

liens vers l'annuaire

Agenda Tous les rdv

Aucun événement prévu

Accès direct > Conseil National de l'Ordre des Infirmiers

rechercher un conseil